5 sports interdits aux femmes il y a encore peu de temps

Bien qu’il soit admis que certaines disciplines sportives ne puissent permettre aux hommes et aux femmes de concourir ensemble, un injustice a cependant longtemps prévalu. Les femmes, en effet, étaient interdites de pratiquer certains sports entre elles. Ces interdits tenaient à des considérations patriarcales remarquablement éculées. L’avenir aura cependant permis de démontrer que les femmes pouvaient pratiquer toute sorte de sports, mais aussi avec brio.

Le Golf

Le Golf est le sport interdit aux femmes par excellence. Rien que son nom exhorte aux femmes de ne pas y jouer. Ce sport inventé en Écosse au cours du XVe siècle, en effet, s’appelle « golf » du fait d’un acronyme. Golf signifie « Gentlemen Only, Ladies Forbidden », ce qui signifie « Gentilhommes seulement, femmes interdites ».

On eut pu penser que tout cela aurait pu se régler en un ou deux siècles à peine. Et pourtant, il n’en est rien. Les femmes ont dû lutter jusqu’en 1990 avant que le sport ne soit officiellement ouvert à ces dernières.

Le Rugby

Du fait que la pratique du Rugby implique une certaine violence dans les échanges entre joueurs, ladite pratique aura longtemps été proscrite aux femmes. Les fédérations internationales de rugby féminin n’ont vu le jour que très tardivement au regard de l’histoire récente.

Après de nombreuses limitations – les règles n’étant alors pas les mêmes – les femmes ont finalement pu pratiquer ce sport en toute liberté.

L’Haltérophilie

Lorsque les Jeux Olympiques virent le jour en Grèce durant l’Antiquité, les femmes en furent exclues mais bénéficièrent toutefois des Jeux d’Héra. Ces jeux proscrivaient d’innombrables disciplines du fait de leur appartenance au sexe féminin.

YFOOD - SHAKE TON REPAS - BERRY

On estimait indigne que certaines femmes exercent une activité physique considérée exclusivement masculine. L’haltérophilie fut l’une d’elles. On estima en effet que les femmes n’avaient rien à faire dans un milieu aussi masculin. La suite de l’histoire aura cependant démontré à quel point ces remarques n’avaient aucun sens et que les femmes étaient aussi capables que les hommes dans ce domaine.

Le Canoë

Les autorités sportives ont considéré que le Canoë était proscrit pour les femmes du fait de raisons de santé. L’exercice de ce sport intense exige en effet d’user de son bassin constamment. Les autorités médicales ont longtemps considéré – jusqu’aux Jeux Olympiques de 2020 – que la pratique de ce sport pouvait causer des dommages irréversibles aux hanches des femmes. Ce qui, incidemment, induisait que celles-ci pouvaient alors être victimes d’éventuelles fausses-couches indésirées par la suite.

Ces préconçus scientifiques ont toutefois été remis en question et les femmes, aujourd’hui, peuvent s’adonner librement à ce sport qui leur fut longtemps proscrit.

Lire aussi : Sport féminin: comment inclure les femmes et les filles dans le sport

Le saut à ski

Là encore, le saut à ski fut interdit aux femmes pour des raisons prétendument médicales. Les médecins supposaient qu’un pareil exercice physique, à force d’être pratiqué, occasionnait la stérilité féminine. Il fallut attendre les Jeux Olympiques de Sotchi pour que les femmes puissent enfin pratiquer ce sport.

Il existe encore aujourd’hui certains pays où les femmes ne sont pas libres de faire le sport qu’elles désirent. Les barrières entre hommes et femmes dans le sport ont certes bougé, toutefois, celles-ci demeurent.

Brooks Running (EU)

Recevez notre Newsletter!

Suivez-nous!

Inscrivez votre boite mail au sport. Suivez les conseils de spécialistes du secteur, changez votre vie dès aujourd'hui !

femmes-sportives-formation-yoga

Derniers Articles

Articles Connexes