Janja Garnbret, double championne d’Innsbruck en escalade en salle

0
21
escalade en salle

Janja Garnbret, l’icône slovène de l’escalade en salle, brille une fois de plus sur la scène mondiale.

Une carrière éblouissante

Avec sa récente victoire à Innsbruck, elle a décroché sa 28e médaille d’or en Coupe du monde de ski de fond. En tout, Garnbret affiche un palmarès impressionnant avec 29 médailles d’or, 12 d’argent et 5 de bronze lors des compétitions internationales.

La slovène de 22 ans au top de l’escalade en salle


À seulement 22 ans, Janja est devenue une légende vivante de l’escalade sportive. Modeste d’apparence, elle est en réalité une perfectionniste déterminée, concentrée sur un seul objectif : grimper. Sa passion et son dévouement l’ont propulsée au sommet de ce sport, la qualifiant de meilleure grimpeuse de tous les temps, ou goat (greatest of all time).

Un palmarès exceptionnel

Garnbret a déjà remporté tous les titres possibles en escalade sportive. Elle a gagné trois titres mondiaux en un seul championnat, et elle est la première championne olympique de l’histoire de ce sport. Ses succès ne se limitent pas aux compétitions en salle ; elle a également enchaîné des performances remarquables en extérieur.

La passion avant tout

Malgré son impressionnant palmarès, Janja Garnbret reste animée par une seule envie : grimper pour le plaisir. Les défis des murs artificiels et des rochers naturels continuent de la motiver. Sa passion pure pour l’escalade, combinée à son talent exceptionnel, font d’elle une figure inspirante pour les grimpeurs du monde entier.

Maîtresse du bloc

L’ascension fulgurante de Garnbret ne se limite pas au ski de fond. Elle a également remporté 20 médailles d’or en compétitions de bloc, démontrant sa polyvalence et sa domination dans l’univers de l’escalade en salle. Cette année, à Innsbruck, elle a remporté l’or en bloc et en ski de fond, confirmant son statut de double championne.

Vers les Jeux Olympiques

À l’approche des Jeux olympiques, Garnbret semble inarrêtable. Ses récentes performances la positionnent comme l’une des favorites pour décrocher l’or à Paris. Les passionnés d’escalade du monde entier suivent avec impatience ses prochaines aventures.

Les rivales sur le podium

Lors de la compétition d’Innsbruck, Garnbret a partagé le podium avec Mori, deuxième, et Seo, troisième. Jessica Pilz, quatrième, a également réalisé une performance notable. Ces quatre athlètes participeront aux Jeux olympiques de Paris, promettant des confrontations palpitantes.

Une finale mémorable

La finale féminine de la Coupe du monde d’Innsbruck a offert un spectacle inoubliable. Chaehyun Seo a atteint la prise 36 en début de soirée, tandis que la plupart des autres concurrentes, dont Jessica Pilz et Annie Sanders, ont chuté sur une séquence de dyno technique.

La performance d’Ai Mori

Ai Mori, grimpant avant-dernière, a surmonté le dyno et après un bref repos, elle a franchi le dernier crux, attachant les chaînes à 17 secondes de l’arrivée. Elle a failli glisser tout en haut, mais sa ténacité lui a permis de tenir bon.

Le triomphe de Garnbret

Janja Garnbret, dernière à grimper, devait atteindre le sommet pour décrocher l’or. La Slovène de 25 ans n’a rencontré aucun obstacle majeur jusqu’au dernier crux. Après une minute dans une position de repos difficile, elle a franchi le crux avec brio, s’est reposée un peu plus, et a atteint la prise « Top » alors que le chrono approchait de zéro. Avec seulement trois secondes restantes, elle a réussi à couper les chaînes, remportant ainsi sa deuxième médaille d’or à Innsbruck.

Résultats Complets

  1. Janja Garnbret [SLO] – HAUT
  2. Ai Mori [JPN] – HAUT
  3. Chaehyun Seo [KOR] – 36
  4. Jessica Pilz [AUT] – 22+
  5. Aleksandra Totkova [BUL] – 22+
  6. Annie Sanders [USA] – 22+
  7. Mattea Pötzi [AUT] – 22+
  8. Yuetong Zhang [CHN] – 21+

Les origines de l’escalade en salle

Naissance et évolution

L’escalade en salle a vu le jour dans les années 1980 comme une alternative à l’escalade en extérieur. Notamment en permettant aux grimpeurs de s’entraîner toute l’année, indépendamment des conditions météorologiques. Les premières installations étaient souvent rudimentaires, utilisant des structures en bois et des prises en résine fixées aux murs.

Expansion et popularité

Au fil du temps, l’escalade en salle a gagné en popularité, se développant en tant que discipline sportive à part entière. Les salles d’escalade ont fleuri dans les villes du monde entier, offrant des murs de plus en plus sophistiqués, avec des parcours variés adaptés à tous les niveaux de compétence. Cette expansion a également été facilitée par l’innovation dans les matériaux et les techniques de construction, rendant les murs d’escalade plus réalistes et stimulants.

Compétitions et reconnaissance

Les compétitions d’escalade en salle ont commencé à apparaître dans les années 1990, structurées autour de trois principales disciplines : la difficulté, le bloc et la vitesse. Ces compétitions ont attiré des grimpeurs talentueux de divers horizons. Par la suite, l’escalade en salle a progressivement gagné en reconnaissance sur la scène internationale.

Intégration olympique


L’inclusion de l’escalade sportive aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 a marqué une étape cruciale dans l’histoire de ce sport. Cet événement a non seulement mis en lumière les compétences des athlètes, mais a également contribué à accroître l’intérêt et la participation du public.

L’impact de l’escalade en Salle

Aujourd’hui, l’escalade en salle joue un rôle clé dans le développement de la nouvelle génération de grimpeurs. Elle offre un environnement sûr et contrôlé pour l’apprentissage et la pratique, permettant aux débutants comme aux experts de progresser dans un cadre accessible. Les clubs et les associations d’escalade favorisent également un esprit de communauté, rassemblant des passionnés autour de leur amour commun pour ce sport stimulant et gratifiant.

Conclusion

De ses modestes débuts à son statut actuel de sport olympique, l’escalade en salle a parcouru un long chemin. En tant que double championne d’Innsbruck, Janja Garnbret incarne parfaitement l’excellence et la passion qui caractérisent cette discipline. Alors que l’escalade continue de croître en popularité, elle promet d’inspirer et de défier les grimpeurs du monde entier pour les années à venir.

Voir aussi: Dernière ligne droite avant les JO de 2024

La domination de Janja Garnbret en escalade en salle continue d’impressionner. Avec les Jeux olympiques en ligne de mire, son talent et sa détermination la placent au sommet du monde de l’escalade. La compétition promet d’être féroce, mais Garnbret est prête à relever tous les défis.

Auteur/Autrice

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici