Natation : Portrait de Laure Manaudou

Laure Manaudou est considĂ©rĂ©e par de nombreux analystes sportifs comme l’une des plus grandes athlĂštes de la gĂ©nĂ©ration moderne en natation. Ses records de nageuse font aujourd’hui encore des Ă©chos auprĂšs des fans de cette discipline dans le monde entier. Il faut dire que Laure a beaucoup travaillĂ© pour arriver Ă  son niveau, et ce dĂšs sa plus tendre enfance.

Une carriÚre influencée par la tradition familiale

Laure Manaudou est venue au monde Ă  Villeurbanne, dans l’Auvergne-RhĂŽne-Alpes le 9 octobre 1986. Son pĂšre, Jean-Luc Manaudou, est employĂ© dans une banque en plus de jouer au handball. Sa mĂšre, Olga Schippers, pratique quant Ă  elle le badminton. Les parents de Laure lui ont transmis leur passion du sport en l’inscrivant Ă  des cours de natation dĂšs l’ñge de 4 ans.

C’est nĂ©anmoins le frĂšre aĂźnĂ© de Laure, un dĂ©nommĂ© Nicolas, qui a le plus influencĂ© sa volontĂ© Ă  faire de la natation. Ce dernier est en effet un ancien professionnel de la natation. Nicolas a d’ailleurs endossĂ© le rĂŽle d’entraĂźneur personnel pour Laure entre septembre 2007 et janvier 2008.

Des premiÚres années de succÚs au départ à la retraite

Laure passe une grande partie de son enfance Ă  AmbĂ©rieu-en-Bugey, dans l’Ain. C’est aussi dans le club de natation de cette ville qu’elle dĂ©veloppe ses talents de nageuse jusqu’à ses 14 ans. Ses prouesses attirent l’attention de Philippe Lucas, l’entraĂźneur de l’équipe française de natation aux JO. Celui-ci est alors dĂ©terminĂ© Ă  faire de Laure une championne, sous l’accord de ses parents.

Les talents de Laure pour la natation sont mis en avant Ă  partir de ses 17 ans. Elle gagne en effet Ă  l’époque le 400 m nage libre le 15 aoĂ»t 2004 durant les Jeux olympiques d’AthĂšnes. Laure gagne aussi une mĂ©daille d’argent au 800 m nage libre et une mĂ©daille de bronze au 100 m dos durant ce mĂȘme Ă©vĂšnement. Elle devient alors l’une des nouvelles stars de la natation en France.

YFOOD - SHAKE TON REPAS - BERRY

Laure remet les couverts deux ans plus tard Ă  l’occasion de la finale des Championnats d’Europe de natation Ă  Budapest. Elle parvient en effet Ă  battre le record du monde du 400 m en nage libre. Son statut de star se confirme l’annĂ©e d’aprĂšs lorsqu’elle remporte 5 mĂ©dailles aux Championnats du monde de natation. Il s’agit de 2 mĂ©dailles d’or, 2 mĂ©dailles d’argent et une mĂ©daille de bronze.

Fort de son succĂšs, Laure signe un contrat de 5 ans avec François Pinault pour le financement de sa carriĂšre de nageuse. Elle part ensuite en Italie pour s’entraĂźner avec le club de LaPresse Nuoto. Des interfĂ©rences sur sa vie amoureuse font nĂ©anmoins Ă©chouer son Ă©volution en Italie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laure Manaudou (@lauremanaudouoff)

- Annonce -

Laure revient ensuite en France et connaĂźt un lĂ©ger coup de fatigue dans sa carriĂšre Ă  partir de ce moment. Elle annonce sa retraite en septembre 2009 pour dĂ©mĂ©nager aux États-Unis. Laure reprend les compĂ©titions en 2011 et obtient une qualification aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Elle est nĂ©anmoins Ă©liminĂ©e aux 100 m dos en terminant 22e. Laure s’est depuis reconvertie comme consultante pour des compĂ©titions de natation Ă  la tĂ©lĂ©vision.

Auteur

Brooks Running (EU)

Recevez notre Newsletter!

Suivez-nous!

Inscrivez votre boite mail au sport. Suivez les conseils de spécialistes du secteur, changez votre vie dÚs aujourd'hui !

femmes-sportives-formation-yoga

Derniers Articles

Articles Connexes