Les femmes qui ont marqué les JO de Tokyo

Initialement prévus du 24 juillet au 9 août 2020, les JO de Tokyo ont finalement pu avoir lieu cette année, mais en application stricte des règles sanitaires. C’est donc plus de 11’000 athlètes venus de 204 pays du monde qui se sont affrontés dans 50 disciplines différentes.

Dans ses jeux un peu particuliers, au vu du contexte dû à la pandémie, c’est à huis clos que les épreuves se sont déroulés, mais cela n’a pas altéré la qualité des challenges relevés haut la main par les concurrents.

Quand la revanche appelle les sportives françaises de haut niveau, difficile pour elles d’en démordre !

Voyons quelques exemples des femmes qui ont marqué les esprits cette année.

France –  Handball :

Pour l’équipe d’Allison Pineau, la boucle est bouclée. Une belle revanche sur les JO de RIO en 2016 et surtout sur leurs mêmes adversaires de l’époque : l’équipe russe. Avec ce titre, elle s’aligne à leurs homologues masculins et démontre que le sport d’équipe est un sport gagnant.

YFOOD - SHAKE TON REPAS - BERRY

JO Tokyo judo

France – Judo

Clarisse Agbégnénou, porte-drapeau de 28 ans n’avait qu’un seul réel objectif : l’or en individuel ! Tout comme l’équipe des handballeuses, elle s’est retrouvée en finale face à son ancienne adversaire de 2016 et l’a « mise au tapis » cette fois-ci. Son défi personnel relevé, c’est fière de son exploit qu’elle offrira une seconde médaille d’or au concours en équipe.

 

Afrique du Sud – Natation

Tatjana Schoenmaker redore le blason Sud-Africain avec deux titres très mérités en 100m et 200m brasse. Le dernier titre en or de la nation datant de 1996, c’est en plus, en battant le record du monde que l’athlète se fera remarquer s’il vous plaît !

 Lire aussi: 5 femmes qui ont marqué l’histoire du sport

Jamaïque – Athlétisme :

À n’en plus douter, Elaine Thompson est la nouvelle star des pistes d’athlétisme. Déjà habituée à l’or depuis ses derniers jeux en 2016, la sprinteuse a officialisé son patronat sur 100m. et 200m. en devenant, aux JO de Tokyo, le deuxième meilleur chrono de tous les temps. C’est également avec brio qu’elle repartira à nouveau avec une breloque en or pour son relais en 4x100m.

gymnastique JO Tokyo

États-Unis – Gymnastique :

Simone Biles a fait preuve de beaucoup de courage en abandonnant la compétition pour un phénomène bien connu : la perte de figure. Être consciente de ses capacités c’est ce qui fait aussi la force d’une personne et savoir dire STOP quand c’est le moment est une magnifique preuve de respect de son corps.
En définitive, elle arrivera à concourir à la poutre et remportera le bronze.

Marquer n’est pas jouer ; il faut savoir dire non quand cela est nécessaire.

États-Unis – Skateboard :

Un message d’amour de soi au cœur des JO de Tokyo

S’il y a bien eu une performance remarquable, c’est  celle d’Alana Smith. Le prodige dans sa discipline s’est montré sous un jour très singulier.  C’est quelque temps après que la jeune femme non-binaire s’est exprimée sur sa prestation et a fait passer un message qui lui tenait à cœur :

« Mon objectif en venant ici était de ressentir du bonheur et de représenter des humains comme moi.

J’ai choisi mon bonheur plutôt que la médaille.

J’ai l’impression d’être à ma place pour la première fois depuis très longtemps. »

 

 

Brooks Running (EU)

Recevez notre Newsletter!

Suivez-nous!

Inscrivez votre boite mail au sport. Suivez les conseils de spécialistes du secteur, changez votre vie dès aujourd'hui !

femmes-sportives-formation-yoga

Derniers Articles

Articles Connexes