La gymnastique impacte-t-elle la croissance des jeunes filles ?

0
945
Les bienfaits de la gymnastique

Les études montrent que la gymnastique influe grandement sur le fonctionnement de l’organisme. Surtout concernant les jeunes filles qui pratiquent ce sport intensivement. Quel est alors l’impact de la gymnastique sur les jeunes filles ?

La pratique de la gymnastique a-t-elle des effets sur le corps ?

Si la gymnastique est pratiquée de manière raisonnable, elle a des effets très positifs sur le corps. Elle permet entre autres le développement de la masse musculaire, rendant le corps de l’athlète plus robuste. Aussi, elle stimule la sécrétion de l’hormone de croissance qui dépend en grande partie de l’intensité de l’exercice.

Mais force est de constater que de nombreuses gymnastes adolescentes dans le monde ont un ralentissement de la croissance osseuse par rapport aux autres adolescentes moins sportives.


Pourquoi la gymnastique ralentit-elle la croissance des athlètes ?

La pratique intensive de la gymnastique est néfaste pour les athlètes. En raison de son intensité, la sécrétion d’œstrogènes est perturbée, provoquant ainsi un retard pubertaire. L’hormone de croissance GH est produite de façon anormale parce que les hormones sexuelles n’interagissent plus avec l’hypothalamus.

Cependant, c’est ce dernier qui induit la libération du facteur IGF-1, responsable de la maturation et de la croissance osseuse. Une perturbation de la production d’hormone de croissance réduit la taille définitive d’une gymnaste d’environ 30 à 40 cm.

La perturbation de la croissance commence dès l’enfance pour les jeunes gymnastes

De nombreux athlètes commencent la gymnastique dès leurs enfances. La formation intensive commence dès la puberté et la maturation n’aboutit pas à son terme à cause du déséquilibre hormonal.

Cette pratique sportive précoce se traduit par un grand retard au niveau de la croissance squelettique. Le cartilage de croissance ne se forme pas et le gymnaste peut facilement contracter la scoliose ou avoir des microtraumatismes à la suite d’une chute.

Toutefois, un rattrapage est possible et l’athlète atteint une taille adulte satisfaisante, le même que si elle n’a pas effectué de la gymnastique. Quelques gymnastes ont aussi un retard de développement sexuel, mais cela peut se rattraper facilement.

Lorsque le gymnaste continue la pratique intense à l’âge adulte, il se peut que le retard de croissance continue. Dans ce cas, il ne peut pas atteindre une taille adulte, provoquant même des maladies. Mais cela peut facilement se résoudre avec une pause dans la gymnastique et un suivi médical.

Ajoutée au retard de croissance, la gymnaste peut aussi avoir des problèmes psychologiques et neurologiques suite à une blessure traumatisante. Le cerveau se souvient des douleurs qu’il a ressenties au moment de l’événement. Et même si l’athlète est guéri, elle peut encore avoir mal compte tenu des conséquences neurologiques.

Le régime alimentaire joue aussi un rôle dans la petitesse des gymnastes

Les perturbations de la croissance des gymnastes sont d’autant plus accentuées par leurs régimes alimentaires très stricts. L’alimentation des gymnastes est très pauvre en calcium et en protéine. Avec un poids plume, leurs fonctions ovariennes sont bloquées.

Lorsqu’il s’agit de recommander un régime alimentaire pour les jeunes filles pratiquant la gymnastique, il est important de privilégier une approche équilibrée et nutritive. Voici quelques conseils généraux à considérer :

Apport calorique adéquat :

Les jeunes filles qui pratiquent la gymnastique ont des besoins énergétiques plus élevés en raison de l’activité physique intense. Il est essentiel de veiller à ce qu’elles consomment suffisamment de calories pour soutenir leurs niveaux d’activité et favoriser une croissance et un développement sains.

Macronutriments équilibrés :

Assurez-vous que leur alimentation contient une combinaison adéquate de glucides, de protéines et de graisses saines. Les glucides fournissent l’énergie nécessaire pour l’activité physique, les protéines soutiennent la récupération et la construction musculaire, tandis que les graisses saines sont essentielles pour la santé générale.

Aliments riches en nutriments :

Encouragez la consommation d’aliments riches en nutriments tels que des fruits, des légumes, des grains entiers, des protéines maigres (comme la viande maigre, le poisson, les légumineuses) et des produits laitiers faibles en gras. Ces aliments fournissent une variété de vitamines, minéraux et antioxydants importants pour la santé.

Hydratation adéquate :

Insistez sur l’importance de rester hydraté tout au long de la journée. Les jeunes filles doivent boire suffisamment d’eau avant, pendant et après les entraînements pour compenser la perte de liquides due à la transpiration.

Snacks nutritifs :

Encouragez la consommation de collations saines entre les repas pour maintenir des niveaux d’énergie stables. Des options telles que les fruits, les noix, les yaourts, les barres de céréales à grains entiers sont de bons choix.

Mais il n’y a rien à craindre concernant la fertilité de ces jeunes filles à l’âge adulte. Le développement sexuel est rattrapé après une pause dans l’activité.

Un entraîneur nous livre quelques conseils concernant les jeunes filles qui pratiquent la gymnastique.


En tant qu’entraîneur, il est important de prendre en compte certains facteurs pour éviter les complications sur l’organisme des jeunes filles pratiquant la gymnastique. Voici quelques conseils :

Encourager une approche équilibrée :

Il est essentiel de promouvoir une approche équilibrée de l’entraînement, en tenant compte de la croissance et du développement de l’enfant. Il ne faut pas mettre l’accent uniquement sur la performance, mais aussi sur le bien-être global de l’athlète.

Supervision adéquate :

Assurez-vous qu’un adulte qualifié et expérimenté supervise les séances d’entraînement. Cette personne devrait avoir une connaissance approfondie de la gymnastique et comprendre les spécificités de la croissance chez les jeunes filles.

Progression graduée :

Veillez à ce que les entraînements progressent de manière graduée, en tenant compte des capacités individuelles de chaque gymnaste. Évitez les charges excessives ou les exercices trop avancés qui pourraient entraîner des blessures ou des complications.

Renforcement musculaire global :

Il est important de mettre l’accent sur le renforcement musculaire global plutôt que sur des exercices spécifiques qui pourraient mettre trop de stress sur certaines parties du corps. Travailler sur le développement équilibré de la force et de la flexibilité contribuera à prévenir les déséquilibres musculaires.

Flexibilité et étirements appropriés :

Les étirements doivent être effectués de manière sûre et appropriée, en évitant les exercices de sur-étirement qui pourraient nuire aux ligaments et aux articulations en croissance.

Repos adéquat entre les séances de gymnastique:


Assurez-vous que les jeunes filles disposent de suffisamment de temps de repos entre les séances d’entraînement. Le repos est crucial pour permettre à l’organisme de récupérer et de se développer de manière saine.

Communication ouverte :

Encouragez une communication ouverte entre l’entraîneur, les athlètes et les parents. Les gymnastes doivent se sentir à l’aise pour exprimer leurs préoccupations, leurs douleurs ou tout autre problème lié à leur santé.

Pour conclure, il faut rappeler que chaque jeune fille est unique. En outre, ces conseils généraux doivent être adaptés en fonction des besoins et des circonstances spécifiques de chaque gymnaste. Travailler en collaboration avec des professionnels de la santé, tels que des médecins spécialisés dans le sport, peut également être bénéfique pour assurer la sécurité et la santé des jeunes filles pratiquant la gymnastique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici