Il était une fois le tir à l’arc … féminin

0
179
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes sont familiarisées avec l’arc depuis la Grèce antique. En effet, le tir à l’arc a toujours été un sport pratiqué par les femmes, grâce à la naissance des premières championnes. Au fil des siècles, de plus en plus de femmes se sont intéressées à cette discipline, comme en témoignent les nombreuses participantes à la Coupe du monde des archers qui s’est déroulée à Berlin en août 2023. Une belle occasion de revisiter l’histoire de la pratique des arcs.

Tir à l’arc : un outil de chasse et de guerre

Avant d’être une discipline sportive, c’était un outil de chasse et de guerre. La première figure féminine à avoir marqué l’histoire du tir à l’arc est Artémis, la déesse grecque de la chasse. Cette chasseuse infatigable, fille de Zeus et sœur d’Apollon, était toujours accompagnée de son arc et de ses flèches sur chacune de ses représentations.

Par la suite, cette arme a connu un nouvel élan grâce à la participation des souverains. On se souvient de la reine Victoria pour son tir à l’arc. Au XIXe siècle, la pratique est devenue avant tout un sport ou une activité récréative, ce qui marque un changement important par rapport à l’apparition des armes à feu dans la seconde moitié du Moyen Âge.

La naissance de la première compétition

La première compétition a eu lieu à en Grande-Bretagne, en 1583. Ce n’est que dans les années 1900, soit près de 400 ans plus tard, que ce sport a fait son entrée aux Jeux olympiques. À l’époque, les épreuves étaient exclusivement réservées aux hommes. Dans les années 1920, cependant, le tir à l’arc a été retiré du programme.

Le premier organisme international a été fondé en 1931 en Pologne. Sept pays ont collaboré pour créer la Fédération Internationale de Tir à l’Arc (FITA), qui est devenue la Fédération Mondiale de Tir à l’Arc en 2011.

Après une interruption de 52 ans des Jeux olympiques, le tir à l’arc est revenu sur le devant de la scène lors des Jeux d’été de 1972 à Munich. Cette fois, il est plus inclusif, avec la participation des femmes. L’archer américain Doreen Wilber est entré dans l’histoire en devenant la première femme championne olympique de ce sport.

Lire aussi : Etre une femme au GP Explorer

Un sport devenu très populaire en France

En France, de plus en plus de jeunes femmes s’adonnent à l’art du tir à l’arc aujourd’hui. Les noms des archères françaises Sophie Dodémont, Virginie Arnold et Bérengère Schuh sont devenus emblématiques. Ce trio a franchi une étape importante en remportant la médaille de bronze par équipe aux Jeux olympiques de Pékin en 2008.

La Fédération française de tir à l’arc encourage activement un environnement avec lequel les archères ont un fort sentiment d’appartenance à cette discipline. Pour démontrer son engagement, la FFTA a lancé l’initiative du « Mois du tir à l’arc 100% féminin » en l’honneur de la Journée internationale des droits de la femme en mars 2022. Cet effort stratégique vise à inciter les jeunes filles à s’emparer d’un arc et d’une flèche, et à façonner un avenir plus inclusif et plus diversifié pour ce sport.

Auteur/Autrice

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici